septembre 19, 2017

La lettre de Pokévision à Niantic

La lettre de Pokévision à Niantic

Vous avez suivi avec nous le coup de tonnerre de ce début de semaine : la fin de Pokévision suite aux mises à jours des serveurs Niantic. Liu Yang, créateur de Pokévision, a décidé de réagir et a écrit une lettre à son homologue de Niantic, John Hanke.

Suite à l’arrêt définitif de Pokévision, son créateur Liu Yang a décidé de réagir. Il estime que leur service était complémentaire au jeu, permettant de combler ses lacunes. Mais en aucun cas Pokévision n’était, d’une façon ou d’une autre, un outil de triche.

Pokévision, la lettre du désespoir

Suite à la dernière mise à jour, c’est un véritable ouragan de plaintes qui déferlent sur la société Niantic Labs. La première mise à jour de Pokémon Go, effectuée ce début de semaine, a été la prémices d’une semaine tourmentée pour le PDG John Hanke.  A la tête de ce mouvement de revendication, Liu Yang, créateur de Pokévision, qui a été la première victime de la première update du jeu. Ce dernier a donc réagi et rédigée une lettre ouverte au PDG. Vous pouvez la retrouver ici : Medium.

Pikachu_de_Sacha

Des revendications justifiées

Pas de haine ni de guerre déclarée. Simplement des explications, c’est la stratégie adoptée par le créateur de Pokévision. Tout d’abord, Liu rappelle à Hanke l’impact qu’avait Pokévision sur la réussite de Pokémon go. Avec près « de 50 millions d’utilisateurs, et 11 millions de mises à jour simultanées », Liu peint noir sur blanc les chiffres vertigineux du succès du tracker le plus populaire. Ces chiffres représentent d’ailleurs un pourcentage très important du nombre total de joueurs.

Liu Yang explique également que son intention n’a jamais été de tricher. Pour lui, si la moitié des utilisateurs de Pokémon Go sont venus sur Pokévision, c’est parce qu’il leur permettait d’optimiser leur façon de jouer. « Aucunement concurrentielle à l’application de base »… Pokévision cherchait simplement à combattre les lacunes du jeu, dont la jouabilité était assez limitée dans sa première version.

Dans cette lettre, Liu condamne aussi la décision de Niantic d’enlever les radars suite à sa mise à jour. Il voit cette décision comme un incitateur à acheter « l’encens », et donc une démarche purement commerciale de Niantic. Une sorte « d’appât à micro-transactions ».

On attend avec impatience la réaction de Niantic et de son PDG suite à cette lettre ouverte de Liu Yang. Une future mise à jour a déjà été évoqué, peut-être qu’elle détrompera toutes les accusations lancées par le jeune créateur. Quoi qu’il en soit, ce n’est que le début d’un feuilleton qui n’a pas fini de nous surprendre. On se retrouve très vite sur Pokémon Go France pour le prochain épisode.  

About The Author

Maître Pokemon Fondateur

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *